Rechercher

Armez-vous, biologiquement

Et si, avant de vous faire vacciner, vous testiez votre niveau de défenses immunitaires ?


Les virus font partis des ennemis microscopiques les plus craints car, pour la majorité, nous ne disposons pas d'agents pharmacologiques spécifiques et performants. Notre combat contre ces envahisseurs dépend donc quasi exclusivement de nos mécanismes de défenses : Etanchéité des barrières + système immunitaire, inné et adaptatif.

Les barrières et les cellules immunitaires ont besoin, pour fonctionner de manière optimale, d'un ensemble de nutriments qui doivent nécessairement être disponibles en quantité suffisantes.

Demandez un bilan d'analyses de vos défenses antivirales et déterminez, de manière précise et personnalisée, si vous bénéficiez d'un environnement micronutritionnel optimal pour une réponse immunitaire efficace et proportionnée contre un virus. Ces bilans existent : ils consistent en l'analyse de certains micronutriments et métabolites qui interviennent de manière démontrée dans la protection efficace contre les attaques virales.


Quelles analyses ?

- Zinc : Cofacteur indispensable au fonctionnement de nombreuses réactions enzymatiques et considéré comme le nutriment le plus important du système immunitaire.

- Vitamine E : Antioxydant majeur, elle protège les membranes. Nutriment important pour le système immunitaire.

- Cuivre : Métal qui intervient dans de nombreuses réactions biochimiques importantes.

- Gluthation : Des niveaux élevés permettent à l’organisme de produire plus de globules blancs qui constituent la première ligne de défense du système immunitaire.

- Vitamine A : Nécessaire pour une fonction immunitaire optimale. Sa présence est indispensable à l’activité de la vitamine D.

- Sélénium : Métalloïde exerçant plusieurs activités essentielles au bon fonctionnement de notre organisme. Cofacteur de la glutathion peroxydase, il intervient dans les défenses an-oxydantes. Il joue un rôle majeur dans le fonctionnement de la thyroïde.

- Vitamine D : Avec des activités immuno-modulatrices importantes, elle est considérée comme un régulateur essentiel des réponses immunitaires. Elle augmente notamment la résistance des muqueuses respiratoires aux agressions virales.

- Acide dihomo--linolénique (DGLA), arachiqudonique(AA) & eicosapentaénoïque (EPA) : Rôles importants notamment au niveau fonctionnel mais pas seulement. Précurseurs de séries anti-inflammatoires, anti-agrégant & myorelaxant pour les un (DGLA & EPA), pro-inflammatoire, pro-agrégant, pro-constricteur pour l'AA.

- Rapport AA/EPA : En clair il s'agit du rapport oméga 3/ oméga 6, mauvais dans nos populations où l'alimentation est trop riche en oméga 6. Conseil : consommez davantage d'oméga 3 pour arriver à un rapport de 1 pour 5.


Renseignez vous, renforcez-vous et vous serez armé(e) pour vivre libre :))

Prenez soin de vous