top of page
Rechercher

Au secours j'ai du Cholestérol !

L'hypercholestérolémie est souvent considérée comme un "tueur silencieux" car elle ne présente pas toujours de symptômes perceptibles, nécessitant des tests pour révéler son existence. Il est important de savoir quels sont ces chiffres et comment ils affectent votre santé. Selon vos résultats, vous devrez peut-être apporter des modifications à votre mode de vie afin de diminuer vos risques de maladie cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral.


Le Bon, Le Mauvais & Les Triglycérides

Le cholestérol a mauvaise réputation; A tort car le corps en a besoin; D'ailleurs il en fabrique et en contient des quantités variables ; C'est une molécule essentielle à l'organisme qui est transportée dans le sang via 2 types de Lipoprotéines : Les HDL & LDL. Les «bons» et les «mauvais» qui s'ajoutent l'un à l'autre pour arriver à un taux de cholestérol total. Leur rôle est différent : les LDL apportent le cholestérol aux cellules, les HDL récupèrent le cholestérol périphérique et le ramènent au foie. Le cholestérol HDL est considéré comme « bon » car il protège le corps contre les problèmes cardiaques. Le cholestérol LDL est considéré comme « mauvais » car trop de LDL peut provoquer une accumulation de cholestérol dans les artères, ce qui augmente les risques cardio-vasculaires. Les niveaux de LDL peuvent augmenter lorsque, entre autres, votre alimentation contient trop de graisses saturées et trans.

Les triglycérides, quant à eux, sont un type de graisse. Tout comme le cholestérol ils font partie de la catégorie des lipides. C'est ce qui forme le tissu adipeux. Ils proviennent essentiellement de la transformation des sucres. Ils représentent une réserve importante en énergie mais peuvent s'avérer néfastes lorsqu'ils se retrouvent en quantité trop importante dans le sang. On parle alors d'hypertriglycéridémie. En fait de nombreux facteurs peuvent contribuer à un fort taux de triglycérides :

Résistance à l'insuline

Syndrome métabolique

Obésité

Diabète

Alcool

Régime riche en sucre ou en graisses saturées

Hypothyroïdie

Grossesse

Maladie inflammatoire

Certains médicaments

Des niveaux élevés de triglycérides sanguins dus à la génétique, au diabète de type 2 et à des choix de vie malsains comme le tabagisme et l'obésité peuvent également affecter négativement les niveaux de HDL. Ceux ci doivent rester élevés pour compenser les LDL et ainsi vous protéger contre une accumulation de dépôts de graisse dans les artères, ce qui finirait par les boucher.


Si vous avez plus de 20 ans je vous suggère de vérifier votre taux de cholestérol une fois tous les 4 ans. Si vous ajoutez des facteurs de risques, comme cités ci-dessus je vous invite à le faire plus souvent. A partir de 40 ans il est important de le faire tous les 2 ans, voire tous les ans. Une prise de sang chaque année permet de vérifier que tous les paramètres essentiels sont normaux. Cela permet de combler les carences s'il y en a, et de rectifier son hygiène de vie si nécessaire. En règle générale, vous avez un taux de cholestérol normal si votre cholestérol total est inférieur à 200. Les médecins détermineront votre risque de problèmes cardiaques en tenant compte de votre âge, de votre hygiène de vie globale, de votre tension artérielle et de vos habitudes sportives et tabagiques.


Adoptez les bons reflexes dès aujourd'hui :

1- Une alimentation équilibrée

L'un des facteurs les plus importants de l'hypercholestérolémie est ce que vous mangez. Pour contrôler le nombre de gras saturés et trans, mangez moins de viande rouge, de viande transformée, de charcuterie, de produits laitiers avec du lait entier, de sodium et d'aliments et de boissons sucrés. Maintenez une alimentation saine en consommant un équilibre de fruits, de légumes, de grains entiers, de poisson, de poulet et de graisses saines.

2- Bouger

La sédentarité favorise la diminution du HDL. Faire de l'exercice sous forme de marche, de natation ou même de travaux ménagers peut aider à réduire l'hypercholestérolémie et l'hypertension artérielle.

3- Arrêter de fumer

Des niveaux inférieurs de cholestérol HDL peuvent également être un effet secondaire du tabagisme. Si un fumeur décide d'arrêter de consommer de la nicotine, il peut réduire les niveaux de LDL tout en récupérant le cholestérol HDL perdu.

4- Maintenir un poids de santé

Le surpoids peut perturber l'équilibre des cholestérols HDL et LDL. Perdre du poids peut aider à faire pencher la balance en votre faveur.


Il existe un complément essentiel à la régulation du Cholestérol : les Omégas 3

Les acides gras oméga-3 sont nécessaires pour maintenir un corps sain, et ils doivent provenir d'une source externe car le corps de les fabrique pas. La consommation d'oméga-3 peut favoriser un niveau normal de triglycérides, de tension artérielle et favoriser une circulation normale. Ils permettent d'augmenter votre taux de HDL; C'est un protecteur cardio-vasculaire. Trouvez les dans votre alimentation sous forme de poissons gras 3 fois/semaine ou de bonnes huiles vierges et de première pression à froid (cameline, lin ou noix). Faites des cures sous forme de suppléments si votre régime alimentaire ne vous en apporte pas suffisamment.

L'Ubiquinol : forme active de la coenzyme CoQ10 qui est impliquée dans la production d'énergie cellulaire de l'organisme. L'ubiquinol peut aider à garder des taux équilibrés de cholestérol.

La levure de riz rouge : diminue efficacement le taux de cholestérol sanguin (LDL). Mais n'en prenez pas si vous prenez déjà des statines et, comme tout supplément, soyez vigilent à la provenance, la qualité (il ne doit pas contenir de citrine), sa teneur en monacoline, la traçabilité...



Prenez soin de vous


Comments


bottom of page